Doit-on parler de son expérience en auto entrepreneur sur son CV ?

Si vous êtes autoentrepreneurs et que vous envisagez de faire une reconversion professionnelle, parfois il vaut mieux éviter d’indiquer dans votre curriculum vitae cette expérience. Même si vous êtes fiers de votre parcours et que vous voulez mettre en avant votre expertise en entrepreneuriat, sachez que selon les secteurs d’activité et les sociétés où vous envisagez de postuler, votre profil de chef d’entreprise peut être mal vu par les recruteurs.

À quel moment mentionner votre expérience en autoentrepreneur ?

Vous entamez une transition professionnelle ? Vous devez mentionner votre activité d’autoentrepreneur sur votre CV. Cette information est l’occasion pour le recruteur de profiter de vos connaissances pour booster le chiffre d’affaires et vos stratégies pour trouver des clients… Un candidat autoentrepreneur évoque une énergie constructive et positive. Dans le cas où l’activité d’autoentrepreneur est compatible au poste qui vous intéresse ou que vous postulez dans une start-up, n’hésitez pas d’inscrire sur votre CV votre profil d’entrepreneur.

Toutefois, pour intégrer une start-up, il vaut mieux moduler votre expérience en entrepreneuriat. La raison est que pour constituer une bonne équipe il faut la composer de collaborateurs qui agissent sans constamment avoir à tout remettre en question. Si vous souhaitez rédiger votre curriculum vitae, vous pouvez utiliser l’outil My CV Online. Avec My CV Online, la rédaction de votre CV est plus simple.

Dans quelle condition ne doit-on pas évoquer son expérience d’autoentrepreneur ?

Dans certaines situations, il est déconseillé de mentionner dans votre CV votre passé d’autoentrepreneur. Si vous cherchez du travail dans un métier classé confidentiel, il est plus prudent de rester discret sur votre expérience antérieure. Par exemple, ceux qui postulent à un poste lié à la sécurité informatique ou à la défense, vous devrez cesser toute activité qui tourne autour du développement informatique.

Certains recruteurs refusent d’embaucher des profils de candidats compatibles avec le poste à pourvoir. Il faudra dans ce cas apporter une preuve indiquant la cessation d’activité parallèle. Vous pouvez par exemple présenter une preuve de justification de la radiation de votre autoentreprise afin de pouvoir intégrer la nouvelle société. Si l’activité d’entrepreneur n’a aucun rapport avec le poste visé ou qu’elle est minime, inutile d’informer le recruteur. Vous avez besoin de créer, modifier le statut ou cesser l’activité de votre auto entreprise ? Facilitez votre démarche avec pole-autoentrepreneur.com.

Comment valoriser l’expérience d’autoentrepreneur dans un CV ?

Lorsque vous rédigez un CV en tant qu’ancien auto entrepreneur, vous devez choisir judicieusement les compétences que vous souhaitez valoriser. En effet, plusieurs qualités peuvent séduire les recruteurs. Les autoentrepreneurs disposent d’une capacité de créativité et d’innovation. Le fait d’avoir créé un projet, de la faire vivre et de vous remettre en question représente un atout indéniable.

Ces anciens entrepreneurs possèdent une vision globale et précieuse concernant les secteurs d’activité auxquels ils se sont exercés. En tant qu’ancien chef d’entreprise, vous devez savoir faire preuve d’adaptabilité et de polyvalence. Ce candidat multitâche est ingénieux. De nombreux recruteurs pourront être séduits par autant d’avantages professionnels.