Quelles sont les conditions pour intégrer les écoles de commerce ?

intégrer écoles de commerce

D’après une étude Pôle Emploi, la reconversion professionnelle représente l’unique solution pour certaines personnes à sortir du chômage et trouver un emploi. Pour intégrer les écoles de commerce, il est important de s’intéresser aux différentes idées de formation disponible et respecter certaines conditions. Par exemple, il est recommandé pour les personnes intéressées par cette filière de suivre les prepa pour les école de commerce.

Les idées de formation accessible en intégrant les écoles de commerce

Les écoles de commerce en France dispensent aux apprenants une formation polyvalente avec des spécialisations dans les domaines clés de l’entreprise. Cet établissement pédagogique permet d’obtenir un Bachelor de niveau bac+3 et/ou Master (bac+5), MS et MBA (bac+6), Ph.D. (bac+8). Parmi les écoles de commerce, on peut citer les grandes écoles qui font partie de la Conférence des Grandes Écoles. Parmi les principales CGE citons HEC, ESCP Europe, ESSEC, Audencia, EM Lyon, Grenoble EM, EDHEC, Toulouse Business School…

Le but des écoles de commerce est de proposer des idées de formation permettant de faire des apprenants des experts du monde économique et de l’entreprise. Les futurs commerciaux qui suivent des formations dans ces établissements pédagogiques sont formés pour devenir opérationnels les stratèges, capables de manager en tant qu’entrepreneur, travaillent de manière polyvalente et spécialisée. Les écoles de commerce dispensent des cours de marketing, gestion, économie, finance ainsi que la culture générale et les langues. Les cours qui sont dispensés par des enseignants-chercheurs ou professionnels de l’entreprise s’appuient sur une pédagogie de projet incluant des études de cas.

Conseils pour réussir une admission dans des écoles de commerce

Qu’importe le niveau d’intégration d’une admission en école de commerce afin de rejoindre l’une de ses spécialités ; contrôle de gestion, finance, banque, comptabilité générale …, le candidat fait l’objet d’une sélection généralement sévère. Ainsi, l’intégration d’une admission parallèle, une formation poste prépa, post bac se fait en passant des épreuves écrites puis des entretiens face à un jury. La complexité des conditions nécessaires à l’intégration des écoles de commerce dépend de l’école visée. Les épreuves dispensées pour intégrer une école de commerce sont très généralistes. Certains établissements exigent aux futurs candidats de passer un test d’aptitude au management de type TAGE MAGE, Arpège, TAGE 2. Ces tests sont des questionnaires à choix multiple visant à évaluer les capacités de raisonnement logique, la connaissance de la langue française et l’aptitude à résoudre des problèmes simples. En ce qui concerne le test Arpège, il contient également des questions de culture générale, une épreuve de langue et un test de synthèse de documents. Des concours comme le CAD et le Passerelle incluent en plus des épreuves classiques une épreuve à option permettant de valoriser les formations initiales des candidats sur des thèmes de droit, mathématiques, économie, sciences humaines, informatiques…

Différentes manières d’intégrer une école de commerce

Les conditions requises pour intégrer une école de commerce varient selon différents critères comme une intégration après le bac. Pour une formation de 3 ans, le candidat qui intègre les écoles homologuées par l’État doit suivre plus de 80 programmes durant son cursus. Pour une formation de 4 ans, seulement 9 programmes sont reconnus et visés alors qu’un cursus de 5 ans propose 30 programmes, 15 d’entre eux sont visés. Le profil des candidats change également lorsqu’il s’agit d’intégrer une école de commerce après une prépa ou en optant pour des admissions parallèles.